Dirty Karl, Relom, Psikopat

Dirty Karl de Relom aux Éditions Psikopat

Dans la force de l’âge, Karl est un rural solitaire qui n’aime rien tant que les longues promenades en campagne en compagnie de son chien Simone. Or ce jour là, Simone revient d’une maraude avec une jambe d’enfant qui dépasse de la gueule. Karl attrape le pied qui dépasse et extrait une fillette encore vivante, mais éplorée. Dans un élan de paternalisme, Karl lui demande pourquoi pleure t-elle… Elle répond que c’est parce que son papa est mort. Karl accompagne alors la fillette jusque dans sa maison isolée sur la colline, et constate effectivement qu’un cadavre occupe le fauteuil. Mais Karl fait mine de rien et joue avec le papa comme d’un pantin, animant sa mâchoire pour faire semblant que ce dernier parle… Or la fillette est réaliste, elle sait que c’est Karl qui le fait bouger. Karl est déçu. Sa manip’ n’aboutira à rien. Il rend aussitôt la fillette en pâture à Simone.